La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Création 2020 

La Mère - 1924

 Le Théâtre des astres poursuit sa recherche de Théâtre physique autour des grands auteurs polonais en explorant le travail de Ignacy Witkiewicz, comme Gombrowicz auteur de l’entre deux-guerres, lui aussi romancier, dramaturge et auteur d'essais. Sa pièce « La Mère » est la plus montée en Pologne, quoi que Witkiewicz soit plus connu en Europe Occidentale pour ses œuvres photographiques et sa peinture. « La Mère » raconte l’histoire de Léon, un jeune homme pauvre aux idées révolutionnaires, et de sa relation avec celle qui l’entretient - lui permettant ainsi de ne pas travailler « normalement » - sa mère, qui a force de travaux à l’aiguille et d’alcool est en train de perdre la vue. Ecrite en 1924, cette pièce évoque tour à tour un passé prospère et un futur de lutte, un présent amorphe et pourtant bouillonnant d’idées à naître, avec toujours le même constat : l'Humain a perdu sa raison de vivre et s’invente des histoires pour remplir le néant à l'intérieur de lui. Le jour où Léon présente sa fiancée Sophie à sa mère, leur quotidien bascule dans un combat sans merci pour défendre chacun sa vision du travail, du monde et de l’existence.

L’équipe de cinq comédiens réunis par Lara Borić est composée en partie des acteurs d’UN ENFANTILLAGE, accueillant aussi d’autres anciens élèves de sa promotion de l’Académie de l’Union et un ancien élève de l’ESTBA. Beaucoup ayant été initiés à la méthode polonaise de Jerzy Klesyk à l’Académie, cette même méthode de direction d’acteurs sera appliquée ici. Aussi onirique que soit cette pièce, elle se passe dans un intérieur « réaliste » et donc dans un décors, dont l’inspiration esthétique découle directement de l’univers artistique de l’entre-deux guerres (s’inspirant aussi d’une esthétique « de l’est » comme celles de de Tadeuz Kantor ou Andrei Tarkovski). Le travail choral et musical sera présent dans la mise en scène, les comédiens étant eux-même initiés aux chants polyphoniques et à la pratique d’instruments classiques. Composée de trois actes séparés par des ellipses, la pièce dure environ 1h30, dans un dispositif frontal et en intérieur uniquement.

 

 

Calendrier des résidences de "La Mère - 1924" d'après La Mère de Witkiewicz

22 au 28 février > Théâtre du Cloître de Bellac

11 au 18 mars > La Mégisserie de Saint-Junien 

20 au 26 mai > Maison des arts de Briou-sur-Boutonne

Création 2020 à la Mégisserie 

 

Cliquez pour télécharger le dossier artistique 

 


 

Création 2018

 Un Enfantillage

« Un enfantillage » est une adaptation libre de la pièce Le Mariage écrite en 1946 par le Polonais Witold Gombrowicz (Ferdydurke, Yvonne Princesse de Bourgogne). Cette pièce raconte le rêve d’Henri, un soldat qui au retour de la guerre retrouve sa famille, son ami et sa fiancée. Mais leur comportement étrange soulève chez lui des questions existentielles - il ne reconnaît plus la réalité. Lorsqu’il comprend que tous évoluent à l’intérieur de son propre esprit, il s’autorise à inventer une autre version du passé et se laisse piéger par le fantasme d’un avenir où il pourra épouser sa fiancée Margot, et devenir son roi.

« Un Enfantillage », l’adaptation pour six comédiens et un musicien, est axée sur le thème du fils prodigue et la pensée d’un monde sans dieu, où Henri représente une génération de jeunes tout juste devenus adultes, à la recherche d’un sens à l’humain dans toute sa complexité, son génie et son horreur à la fois. Il soulève les questions essentielles de la place à l’intérieur de la famille et de la patrie - en tant que fils et en tant que soldat ; le sacrifice de soi et de ses rêves pour la communauté et l’ordre établi.  

Plusieurs résidences de travail ont aboutit au choix d’un axe esthétique brut : un décors nu (cinq chaises) laisse toute la place aux acteurs dont le jeu très physique, proche du corps dansé, acrobatique, supporte un texte d’une grande richesse. Ses ressorts comiques et tragiques à la fois, la présence de personnages classiques (Roi, Père, etc.) évoquent directement les œuvres de Shakespeare. Sur scène, un batteur de formation Jazz improvise, accompagne et déroute les acteurs et les spectateurs, des chants polyphoniques les emportent vers l’Est, une adresse directe et sans 4e mur les confrontent à la réalité du Théâtre et à l’illusion de la vie.  

 

Calendrier des résidences et représentations

"Un Enfantillage" d'après Le Mariage de W. Gombrowicz

 

4 au 10 Septembre > Au Château des Ducs de Mortemart (87).  

10 au 15 Septembre > A la Maison des Arts de Brioux-sur-Boutonne (16).

17 Septembre > Journées du patrimoine  & 18 Septembre > Journée professionnelle "Jeunes Pousses #1" à la Maison Maria Casarès organisée par l'OARA. 

26 au 31 Mars 2018  > Résidence à La Pépinière, Scène Nationale d'Aubusson (23). 

1 au 7 Juin 2018 > Résidence à St-Aubin-de-Blaye (33).

9 Juin 2018 > Présentation publique en extérieur au Moulin neuf d'Anais (17).

25 Août 2018 > Représentation extérieure aux Chantiers de Blaye (33).

26 Août 2018 > Représentation au Festival Champ Libre à St Junien (87).     

          >>>

6 Décembre 2018 > Création en salle à la Scène Nationale d'Aubusson. 

28 Janvier 2019 > Spectacles d'Hiver du G19 à Thouars

Juin 2019 > Festival National de Bellac 

 

 

"Un Enfantillage" est disponible pour la saison 2019/20 

 

Cliquez pour télécharger le dossier artistique